Oncle Buk

vous conseille

ces auteurs

et vous déconseille

ceux-ci


Bukowski nous présente au travers de ses écrits, qui étaient les rares écrivains qu'il respectait..


Boccace, Giovanni

à propos du sexe dans la littérature
"Giovanni Boccace y a mieux réussi que moi. il avait la distance et le style. lisez donc Boccace, en vous jetant d'abord sur Le Décaméron"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


Camus, Albert

"sans négliger L'étranger de Camus"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


Cassady, Neal

"Un seul trouve grâce à ses yaux : Neal Cassady. Sans doute parce que c'était un prolétaire et un déchireur, tout comme lui, de fausses certitudes"
(Gérard Guégan, postface de Journal d'un vieux dégueulasse)


Céline

"plongez-vous en priorité sur Céline, le plus grand écrivain depuis 2000 ans"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


Dostoïevski

"moi, l'émule de Dostoïevski"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


Fante, John

"...Un jour, j'ai attrappé un livre, je l'ai ouvert et c'était ça. Je restai planté un moment en le lisant, comme un homme qui a trouvé de l'or à la décharge publique.(...) les phrases coulaient si facilement à travers la page, c'était comme un flux. Chaque ligne avait son énergie et était suivie par une autre. La vraie substance des phrases donnait une forme à la page comme si elle était sculptée. Enfin je découvris un homme qui n'avait pas peur de l'émotion. (...) Le début de ce livre me fit l'effet d'un miracle énorme et violent. Le livre était "Demande à la poussière" et l'auteur John Fante. Toute ma vie son influence a illuminé mon travail. (...) Oui, Fante a eu un énorme effet sur moi. Peu de temps après avoir lu ses livres, j'ai commencé à vivre avec une femme, elle était une plus grande ivrogne que moi, nous avions de grandes bagarres; souvent je lui criais : "Je ne m'appelle pas Fils de Pute, je m'appelle Bandini, Arturo Bandini". Fante était mon Dieu ...
(préface de Demande à la poussière de John Fante)


Hemingway

"Hemingway le sent dans sa tombe
chaque fois que les taureaux galopent
dans les rues
de Pampelune

il se redresse
son squelette s'entrechoque

le crâne réclame à boire

les orbites réclament le soleil

les jeunes taureaux sont beaux,
Ernest

et tu l'étais
aussi

quoi qu'ils disent

aujourd'hui."

(Le ragoût du septuagénaire - le combattant))


Kerouac

"le système n'a pas de secret pour Jack, si bien qu'on se marre à juste titre lorsqu'il conchie l'humanité, qu'il compare à la polka des enfoirés, et , même si vous le saviez déjà, vous vous fendez la pipe en l'entendant vitupérer la terre entière alors qu'assis sur le rebord d'un canal à Venice vous essayez de venir à bout d'une méga gueule de bois"
"JE ME PENETRE de l'énergie de cet homme, SON ENERGIE, si bien que je me raconte que je suis sans aucun doute en train de déambuler aux côtés d'un des rares génies de la vraie poésie contemporaine. mais, dans les secondes qui suivent, je me persuade que je pars en couilles"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


Tourgueniev

"ajoutez-y les nouvelles de Tourgueniev"
(Journal d'un vieux dégueulasse)


En vrac

T.S Eliot, Pound, e.e. cummings, Jeffers, William Carlos Williams, William Saroyan, Henry Miller, Dos Passos, Carson Mc Cullers, Gorki.